[Société]les ONG se regroupent autour d’une plateforme pour plus d’efficacité

Les organisations non gouvernementales du Cameroun se mettent ensemble pour plus d’efficacité. A cet effet, une plateforme vient de voir le jour à Yaoundé, bénéficiant de l’onction des pouvoirs publics. Opérant par le passé en rangs dispersés, les ONG camerounaises ont résolu d’accorder leurs violons pour des résultats probants. Ces organisations ont fédéré leurs énergies autour d’un concept dénommé «Plateforme des organisations non gouvernementales au Cameroun» (POC). La nouvelle plateforme, qui se veut, entre autres, un cadre de promotion et de défense des intérêts de ses membres, un forum de renforcement de leurs capacités, un levier d’opérationnalisation efficace des initiatives de développement durable en faveur des populations et une page d’information et d’assistance, a pour vision de promouvoir la coopération nationale et internationale en vue d’adopter une stratégie efficace pour atteindre les objectifs de toutes les ONG membres. Elle servira ainsi d’interface avec les différents partenaires. La cérémonie solennelle d’installation du tout premier bureau exécutif national de la POC aura lieu le 8 août 2022 au Palais des congrès de Yaoundé sous la coordination du ministre de l’Administration territoriale. Le Cameroun compte à ce jour une soixantaine d’ONG reparties dans des secteurs variés. La POC entend convaincre chacune d’elles à adhérer à son mouvement afin que toutes leurs activités soient coordonnées à partir d’un pôle. Pour le comité scientifique, l’idée n’est pas de fragiliser les actions du gouvernement, mais plutôt à l’aider à faire un repertoring de toutes les actions menées sur le terrain par les ONG exerçant au Cameroun. Une idée soutenable au vu des observations émises lors de la présentation de ce projet à la presse à Yaoundé, vu que de nombreuses ONG facilitent ou encouragent la montée en puissance du terrorisme dans le pays et notamment dans la région de l’Extrême-Nord, où Boko Haram sévit, et dans les régions anglophones, où la guerre contre les sécessionnistes bat son plein. La POC se veut ainsi l’interface entre les ONG et le gouvernement camerounais. Il ne reste plus qu’à susciter l’adhésion d’un grand nombre de ces organisations.

Read Previous

[Politique] Visite d’Emmanuel Macron : où son passés Cabaye Yeguié et Niat Njifendji ?

Read Next

[sport] coupe du monde militaire féminine,le trophée échange aux lionnes

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.