SMID: Enquête sur la faillite

D’après le site Investir au Cameroun, l’administrateur de la SMID, François Maurice Njoh, vient de lancer le recrutement d’un auditeur pour faire la lumière sur la faillite de cette société anonyme créée il y a peine trois ans.

Créée le 18 août 2018, la SMID s’est doter d’un capital de 3,49 milliards de FCFA qui, à la suite d’un conflit d’intérêt entre la mairie de la ville de Douala, anciennement dénommé Communauté urbaine de Douala (CUD), actionnaire majoritaire de la SMID revendiquant la dévolution de la présidence du Conseil d’administration et l’ancien délégué du gouvernement auprès du CUD, Fritz Ntonè Ntonè, qui ne veut pas s’en départir, la SMID n’a jusque-là jamais débuté les activités qu’il s’était promis dans son business plan a savoir,

  • La construction d’un Centre international des conférences de Douala (12,4 milliards FCFA),
  • La gare routière multimodale de Bonabéri (1,9 milliard),
  • La Forêt urbaine située dans la vallée de la Bessékè (2,29 milliards),
  • Le parc des expositions de Douala (8,5 milliards FCFA), etc.

Notons que depuis sa création, la société a continué à supporter ses charges de fonctionnement sur fonds propre….

Affaire à suivre.

Read Previous

Koffi Olomidé: agressions sexuelles sur ses danseuses

Read Next

Sextape Gaëlle Enganamouit : scandale homosexuel

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.