camer-infos24.com

Mondial-2022 : Eric Maxim Choupo-Moting, un buteur camerounais en pleine renaissance

L’international camerounais Eric Maxim Choupo-Moting, dans la forme de sa vie avec le Bayern Munich, va faire ses débuts en Coupe du monde face à la Suisse, le 24 novembre. L’ancien attaquant du PSG, naguère moqué en raison de sa maladresse devant le but, sera l’un des principaux atouts des Lions indomptables au Qatar. Portrait.

Intenable ces dernières semaines avec le Bayern Munich, avec dix buts inscrits lors de ses neuf derniers matches avec le club bavarois, et buteur avec le Cameroun en match de préparation face au Panama, Eric Maxim Choupo-Moting est, à 33 ans, dans une forme étincelante avant de débuter le Mondial-2022.

De quoi nourrir les grandes ambitions de Samuel Eto’o. Le président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot) voit grand pour son pays, qui entame sa Coupe du monde face à la Suisse jeudi 24 novembre.

“Notre objectif est de partir de la compétition le 18 décembre [date de la finale de la Coupe du monde au Qatar, NDLR], nous ne le perdons pas de vue”, a-t-il déclaré récemment devant les médias.

Coéquipier modèle

Pour répondre aux attentes de l’ancien buteur du Barça et des Lions indomptables, Eric Maxim Choupo-Moting – qui fait partie des leaders de sa sélection avec le gardien André Onana, le milieu Frank Zambo Anguissa et le capitaine Vincent Aboubakar â€“ devra empiler les buts. Comme il le fait depuis le début de la saison en Allemagne.

Après le départ au Barça de Robert Lewandowski, le “goleador” polonais du Bayern, cet été, Eric Maxim Choupo-Moting a en effet endossé d’une manière assez inattendue le costume du buteur providentiel du club bavarois.

Car jusqu’ici, le natif de Hambourg, révélé à Mayence (2011-2014), sous les ordres d’un certain Thomas Tuchel, puis à Schalke 04 (2014-2017), a tout au long de sa carrière suscité un certain scepticisme quant à sa capacité à briller au plus haut niveau. L’attaquant de pointe n’a jamais inscrit plus de dix buts en championnat.

Il est même un peu moqué lorsqu’il rejoint à la surprise générale la constellation de stars du PSG, lors du mercato estival de 2018, après un passage raté Ã  Stoke City (30 matches, cinq buts), en Angleterre, à la demande de l’entraîneur Thomas Tuchel, alors aux commandes du club parisien.

Toutefois, l’international camerounais entretient malgré lui sa réputation de joueur maladroit devant le but, avec des loupés invraisemblables. Mais le public du Parc des princes ne lui en tient pas rigueur et apprécie la personnalité de ce coéquipier modèle, combatif et toujours souriant, cantonné sur le banc des remplaçants.

Malgré ses soucis de finition â€“ il n’inscrit que sept buts en 41 apparitions en Ligue 1, entre 2018 et 2020 â€“, il est parvenu à marquer l’histoire du PSG grâce à une performance mémorable en quart de finale de Ligue des champions contre l’Atalanta Bergame, en août 2020. Entré en jeu à dix minutes de la fin du match, il envoie Ã  lui tout seul – avec une passe décisive et un but â€“ son équipe en demi-finale.

Un des héros de la qualification en Algérie

En fin de contrat à Paris, il décide donc de poursuivre sa carrière en Bavière. Après deux saisons dans l’ombre de Robert Lewandowski, il s’impose en tant que titulaire dans l’un des plus prestigieux clubs du monde. Il se mue même en renard des surfaces, concluant avec une précision létale les actions patiemment construites par ses coéquipiers. En championnat et en Ligue des champions.

En parallèle, avec le Cameroun, il entre définitivement dans le cœur des supporters en inscrivant le premier but des siens lors du match décisif disputé contre l’Algérie en mars à Blida, et remporté en prolongation par les Lions indomptables (1-2).

Premier pays africain à atteindre les quarts de finale de la Coupe du monde, en 1990, le Cameroun compte aussi le plus grand nombre de participations au Mondial du continent (huit).

Mais avant d’atteindre la finale convoitée par Samuel Eto’o, les Camerounais vont devoir élever leur niveau de jeu. Lors de leur deuxième match de préparation à la Coupe du monde vendredi, ils ont une nouvelle fois fait match nul contre le Panama (1-1, but de Choupo-Moting), après avoir obtenu le même résultat contre la Jamaïque une semaine plus tôt.

Ils devront également briser une malédiction qui poursuit le pays en Coupe du monde depuis l’épopée de 1990, avec des éliminations systématiques au premier tour lors de chacune de leurs dernières participations (en 1994, 1998, 2002, 2010 et 2014).

Pour cela, le buteur en pleine renaissance devra trouver la clé contre la Suisse, la Serbie ou encore le Brésil, grand favori du groupe G et du tournoi.

Read Previous

CAMEROUN :: DÉRÈGLEMENT CLIMATIQUE : L’IMPÉRATIF D’UNE APPROCHE SOLIDAIRE :CAMEROON

Read Next

Les cinq chances africaines à la Coupe du monde Qatar 2022 (4): le Cameroun

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *