camer-infos24.com

Le Cameroun désavoué par le Conseil des droits de l’homme de l’ONU

Le groupe de travail des Nations unies juge « arbitraire » la détention du leader séparatiste anglophone Sisiku Ayuk Tabe et de ses co-détenus. Il demande en conséquence « leur libération immédiate et inconditionnelle ».

La décision a plusieurs semaines déjà mais n’a été rendue publique que tardivement : le groupe de travail sur la détention arbitraire du Conseil des droits de l’homme de l’ONU a adopté, le 1er septembre 2022, un avis concernant Sisiku Ayuk Tabe et neuf autres leaders anglophones détenus à la prison centrale de Kondengui, à Yaoundé.

Read Previous

Gladiator Slot 2022 Gratis Vortragen Bloß Eintragung

Read Next

Cameroun : désaccords, menaces et guerre d’égo… Les Anglophones sont-ils condamnés à ne pas s’entendre ?

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *