«J’ai fait le tour de la ville»: le Cameroun touché par une pénurie de carburant

Au Cameroun, le carburant se fait rare dans les stations-services. La situation est tendue notamment à Yaoundé, où les automobilistes sont littéralement à la quête du précieux sésame. Mais la situation est tout aussi préoccupante à Douala où le gazole est la denrée la plus recherchée dans les réseaux classiques de distribution.

PUBLICITÉ

Devant les grilles de la Société camerounaise des dépôts pétroliers (SCDP) jeudi matin à Douala, une file de camions citernes entrent et sortent, la plupart en direction de Yaoundé, là où le problème de pénurie de carburant se fait le plus durement ressentir, selon un agent sous couvert d’anonymat.

Mais, à Douala aussi, les automobilistes, ceux consommant notamment du gazole, sont aux abois. Certains, à l’instar de Patrick, ont même déjà garé leur véhicule : « Ma voiture est à la maison et c’est justement parce que, depuis hier, j’ai fait le tour de la ville jusqu’au niveau de Bonamoussadi, j’ai fait toutes les stations Total, Tradex, Bocom… Il n’y a pas du tout de carburant ».

Cet autre automobiliste, rencontré dans une station-service de la ville, raconte tout sourire son astuce pour continuer à utiliser l’un des véhicules du parc familial : « J’ai fait le plein de ma voiture qui consomme du gazole puis je suis allé me garer avant de jongler avec la voiture de ma femme qui consomme de l’essence. Maintenant, c’est ça que j’utilise parce que l’essence est encore disponible. Et puis c’est ça qu’on utilise à Douala, on en trouve dans toutes les stations ».

Le ministère de l’Eau et de l’Énergie se veut rassurant. Des stocks importants d’essence et de gazole sont en cours de distribution dans les principaux pôles de consommation du pays, indique-t-il. Pas de quoi rassurer complétement un marché où toutes sortes de réseaux parallèles de distribution sont d’ores et déjà en train de prospérer.

Read Previous

Macron au Cameroun, au Bénin et en Guinée-Bissau: «La France n’a pas vu l’Afrique centrale se mondialiser»

Read Next

Cameroun : « Le jour où Marc-Vivien Foé est mort sur le terrain » , par Roger Milla

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.