[Économie]la Beac projette une amélioration des activités de la sodepa au 3e trimestre 2022

Ceci grâce aux appuis multiples du gouvernement pour redynamiser la structure. Un trimestre prometteuse pour la Sodepa La Banque des Etats de l’Afrique Centrale (Beac), vient de rendre public son test prévisionnel de conjoncture de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (Cemac) pour le compte du 3e trimestre 2022. Dans le document qui analyse les perspectives économiques dans divers secteurs d’activité, parmi lesquels celui des industries, il ressort qu’au cours du 3e trimestre 2022, la Société de développement et d’exploitation des productions animales (Sodepa) devrait connaitre une amélioration de son activité, ceci grâce au soutien de l’Etat. « Dans les industries animales, les activités de la Sodepa s’amélioreraient au 3ème trimestre 2022, stimulées par les appuis multiples du Gouvernement pour redynamiser la structure », indique la Beac. En effet, au mois de juin dernier, la Sodepa et l’université de Ngaoundéré, signaient une convention de partenariat, dont l’objectif est de favoriser l’augmentation de la production de viande. Il est question qu’à travers ce partenariat que l’université de Ngaoundéré mette à la disposition de la Sodepa des enseignants, en vue de la réalisation de divers travaux de recherche et du renforcement des capacités des employés de la Sodepa. Bien avant cet accord, en 2021, la Sodepa et le Centre national d’études et d’expérimentation du machinisme agricole (Ceneema) avaient également signé une convention de partenariat en vue du développement de leurs activités respectives. Celle-ci vise à consolider les relations entre la Sodepa et le Ceneema pour une meilleure optimisation de la pratique de l’élevage du bétail. Elle s’articule autour d’objectifs divers que sont : l’aménagement des périmètres agro-pastoraux des Ranchs ; la formation du personnel sur le machinisme agricole ; la maintenance des machines agricoles de la Sodepa ; l’accompagnement des éleveurs privés. Concrètement, la convention va aider à l’accompagnement des éleveurs privés, dont la mobilité des troupeaux constitue un facteur d’ajustement et de gestion durable des pâturages face aux variations saisonnières. Des actions qui peuvent concorder aux analyses de la Beac. Toutefois durant la période susmentionnée, l’institution financière révèle que l’entreprise continuerait de faire face aux effets négatifs de la crise sécuritaire dans la région du Nord-Ouest, qui abrite le ranch de Dumbo et la station d’élevage de Jakiri.

Read Previous

[Éducation] championnat scolaire africain,le Cameroun tient ses représentants

Read Next

[Santé]le gouvernement organise un mois d’activité contre les hépatites

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.