Cameroun – Avis: Le patron du PURS, Serge Espoir Matomba, critique la plateforme pour la réforme du code électoral et s’oppose à l’idée d’une candidature unique de l’opposition

L’homme politique qui prit part à l’élection présidentielle de 2018 s’est livré dans la matinale de Radio Balafon ce 28 Juillet 2022.

Serge Espoir Matomba n’est pas prêt à faire équipe avec les autres opposants camerounais. Le premier secrétaire du PURS (Peuple Uni pour la Rénovation Sociale)  a expliqué dans la matinale de Radio Balafon de ce 28 Juillet 2012 pourquoi il est opposé à l’action des partis d’opposition en lutte pour une réforme du code électoral ainsi que son rejet de l’idée d’une candidature  unique de l’opposition lors des élections présidentielles.  

Concernant la plateforme pour la réforme du code électoral, Matomba déclare que ceux qui mènent ce combat sont les mêmes qu’il avait sollicités pour la même cause avant qu’ils lui opposent une fin de non recevoir.   « Ils ont commencé tard. Je pense que vous avez commenté ici dans votre radio nos propositions pour les réformes du code électoral. Nous étions les premiers et je tiens à vous rappeler que nous les avons appelés tous et  ils nous ont dit que ce n’est pas dans leur agenda. Pourquoi être dans ce qu’ils ont, eux, construit après ce que nous avons construit plus tôt?. Pourquoi est-ce que l’agenda de notre parti  devrait répondre à leur agenda? Non monsieur ! Nous ne sommes pas des partis suiveurs. Nous sommes un parti leader. Nous pensons, nous mettons sur la table, nous invitions les uns et les autres à faire avec nous s’ils le veulent. S’ils ne le veulent pas, nous faisons ce que nous avons à faire », réagit-il.

Sur la question de la candidature unique de l’opposition, le jeune leader estime qu’il s’agit d’une idée sortie du laboratoire du parti au pouvoir et qui est destinée à diviser les opposants lors des élections présidentielles. Voici ce qu’il répond lorsque l’on lui demande s’il serait prêt à faire partie d’une  coalition pour avoir un candidat unique  : « bien évidemment si c’est nécessaire et si on peut traiter des questions de fond. Je suis prêt et mon parti est prêt. Je vais vous dire une chose : ce discours de candidature unique est encore faux. Et je voudrais  vous inviter à ne plus tomber dans ce jeu. Ce discours de candidature unique est venu du RDPC. C’est le RDPC qui l’a mis sur la table. Ce n’est pas un autre parti. En 2011 ;ce qu’ils avaient trouvé dans leurs officines et qu’ils ont mis dehors, c’était l’ingérence. Ils accusaient Sarkozy de vouloir débarquer Paul Biya. En 2018, ils ont dit que si l’opposition ne s’unit pas elle ne peut pas battre le RDPC ». Il se dit convaincu de ce que cet argumentaire a fini par prospérer.« L’opinion publique a fini par accepter ce qu’on a voulu qu’elle comprenne. Pour montrer la fragilité de l’opposition, qu’elle ne peut pas jouer serré, que le RDPC est une véritable machine qui  peut écraser tout le monde si les gens ne viennent  pas unis sachant qu’en face, il n’ y  a que des hypocrites qui ne vont pas aller s’asseoir véritablement autour de la table  pour dire : « nous pouvons nous asseoir, nous pouvons nous unir pour aller combattre monsieur Biya ». Et ça a marché ! Vous voyez que jusqu’aujourd’hui, vous entretenez cela ! », croit Serge Espoir Matomba. Qui trouve cela « infantilisant, insultant » et parie qu’ « ils vont ressortir cela en 2025 ».   

Read Previous

Cameroun: Le Programme de Promotion de l’Entreprenariat Agropastoral des Jeunes (PEA-Jeunes) recherche 1 000 smartphones pour le Recensement général de l’agriculture et de l’élevage (Rgae)

Read Next

Cameroun – Industrie brassicole: Les Brasseries du Cameroun renoncent à une augmentation des prix de la bière

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.