AUTOROUTE DOUALA – YAOUNDE : 100 MILLIARDS DE FCFA DISPONIBLES POUR LA REPRISE DES TRAVAUX

Pour terminer les travaux engagés par l’entreprise chinoise WIETC/CRCC14 jugée défaillante en 2019, le Cameroun a ratifié ce vendredi un accord de prêt de 135,51 millions €, soit environ 88,9 milliards de FCFA, conclut entre le Cameroun et la Standard Chartered Bank et Achmea Bank (Pays-Bas), assuré par UK Export Finance (Ukef) pour le financement dudit projet. Et 10,1 milliards avaient été accordés par la Société commerciale de banque Cameroun (SCB Cameroun).

A quoi joue Nganou Djoumessi ?

Pourquoi la mission de contrôle du ministère des travaux publics n’a pas sonné l’alerte avec 6 % seulement des travaux réalisés sur les 54 % du taux de réalisation qui aurait dû s’afficher à ce jour ? Qui a pris la décision de l’attribution de ce marché de la pénétrante EST de Douala, d’autant plus que le ministre se comporte ce jour comme venant tout juste de découvrir l’existence du chantier. Il parle des mesures conservatoires, tout ce qui aurait dû être réalisé avant le début des travaux. Cela fait pourtant 10 mois que la pénétrante Est de Douala est en chantier par une entreprise sélectionnée, nous avait dit ce même Mintp, après « une procédure rigoureuse » que l’on a voulue médiatisée à gogo. On se rappelle encore des 42 milliards pour 9 km de route qui ont fait jaser plus d’un.

C’est désormais le canadien Magil qui poursuivra les travaux engages et arrêtés par celle-ci pour faute d’argent. La livraison de cette pénétrance marquera un pas décisif pour le Cameroun dans la qualité de la CAN qu’elle souhaite offrir au continent, elle permettra aussi de réduire les embouteillages sur cet axe qui oblige les usagers à rajouter parfois 1 à deux heures sur leurs trajets.

Read Previous

Vladimir Poutine a parlé

Read Next

MEUTRE DANS LA BRIGADE DE MBOPPI

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.